• 12 Sept. 1970, Fête de L’Humanité, Bois de Vincennes, Paris

      

    FÊTE DE L’HUMANITÉ

     12    Septembre    1970

    Fête de L’Humanité, Bois de Vincennes, Paris, France

     

        

    Historique de la Fête de l'Humanité  ’ extrait ’

                 1950-1970 : La Fête de la paix

    L’avènement de la guerre froide conduit la Fête de l’Humanité à réorienter sa stratégie. Elle se place sous l’égide de la paix, par la dénonciation des crimes de l’impérialisme français, la solidarité envers les victimes et la dénonciation du maccarthysme, le désarmement universel. La Fête dénonce les crimes français commis en Algérie et prend partie contre la guerre du Vietnam et de Malaisie en 1950, soutient la Corée (1951-1953), s’oppose à la guerre d’Indochine (1951-1954), à la guerre d’Algérie (1956-1962), soutient les progressistes grecs (1961), espagnols et portugais (1962), dénonce la guerre du Vietnam (1964-1975). Elle mène de grandes campagnes de solidarité avec Raymonde Dien et Henri Martin début des années 50, avec Jean-Pierre Lebrun en 1962, avec les communistes allemands en 1965.

     

    Les spectacles prennent de l’ampleur au cours des années 50 avec Marcel Marceau, les ballets de l’Opéra comique, Lucienne Boyer, Fernand Raynaud, Line Renaud, Francis Lemarque, Léo Ferré, et des chanteurs internationaux comme Sidney Bechet ou Paul Robeson. Les années 60 font place à l’esprit « Salut les copains ! » Aux côtés de Jacques Brel, Jean Ferrat, Juliette Gréco, Bobby Lapointe ou Raymond Devos se produisent Claude François, Patachou, Richard Anthony, Nana Mouskouri, Eddy Mitchell, Johnny Halliday, Gilbert Becaud, Mireille Mathieu, Hugues Auffray, Jacques Dutronc, Michel Fugain, Sasha Distel, Michel Polnareff… 1970 annonce un nouveau cap international de la musique à la Fête avec la venue exceptionnelle des Pink Floyd.

     

     

    Setlist complète;

     

    Astronomy Domine  -  Green Is The Colour
    - Careful With That Axe, Eugene
    - Set The Controls For The Heart Of The Sun

    -  Atom Heart Mother ( avec  l’ orchestre de Philip Jones Brass et de John Aldiss )

     

      

     

     

     

    Bootleg 

     

     Setlist ;

    1. Astronomy Domine (9:36)
    2. Green Is The Colour (3:07)
    3. Careful With That Axe, Eugene (12:58)
    4. Set The Controls For The Heart Of The Sun (15:08)

     

      

      


  • Commentaires

    1
    aldo
    Vendredi 12 Février 2016 à 10:40

    salut

    grand souvenir la fete de l'huma qui partageait marcel amont avec les floyds

    je pense que je ne m'en suis jamais vraiment remis

    2
    César
    Dimanche 11 Juin à 23:31

    Le bonsoir !

    Tant d'années après, j'en garde encore un grand souvenir. Il y avait aussi, entre Marcel Amont et le Floyd, Michel Polnaref avec les musiciens de Dinasty Chrisis. Mais voir Pink Floyd quand on a seize ans dans ces années là, ça vous oriente musicalement jusqu'à la fin de vos jours. Souriantes salutations.............Cesar

      • Lundi 12 Juin à 09:37

        Bonjour César, merci pour ce com',

        Jean Paul

    3
    Adregal
    Vendredi 1er Septembre à 11:11

    Bonjour

    Je me souviens de l'impatience du public qui siffla Marcel Amont en jupette de grec antique et du même sort réservé à Michel Polnareff qui chantait "je suis un homme". Difficile de se produire en première des Pink Floyd. Puis le groupe mythique est apparu et a exigé que les spectateurs soient assis avant le début du concert. Mouvements de foule, étouffements, évanouissements, intervention des secours. Puis Pink Floyd s'est exprimé et je les entends encore.

      • Vendredi 1er Septembre à 19:00

        Bonjour et merci pour ce petit com' de souvenir.

        Jean Paul

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :