• - More Furious Madness Ummagumma

     

      The Man and The Journey 
     
      MORE UMMAGUMMA.
     
    Le PINK FLOYD était devenu célèbre avec l'album A SAUCERFUL OF SECRETS et la France le découvre avec More, bande originale du film du même nom et réalisé par Barbet Schroeder.
    Depuis le début de l'année, le groupe donne quelques concerts en Angleterre, des passages au Top Gear ainsi qu'a l'ORTF.
     
    En 1968, le Pink Floyd, s’il était populaire en Angleterre autour de Londres surtout, n’avait pas de réelle renommée internationale. Cette renommée MORE allait la lui apporter en Europe. Spécialement en France, pays dont la forte passion pour le groupe n’allait ensuite qu’augmenter avec les années.

    MORE fut un de ces films qui posèrent, mais de façon fausse et finalement assez snob, le problème de l’emploi des drogues dures par la jeunesse, phénomène qui, à l’époque, se développait avec une rapidité tragique. Mais passionné par la couleur, par l’image, composant lui-même une musique fortement visuelle dont les effets s’alliaient sur scène a un light-show perfectionné, le PINK FLOYD tentait ici de fondre ses notes à des plans tournés dans la paix des paysages d’IBIZA, et réalisait par ailleurs une bonne affaire promotionnelle.


     MORE; Cirrus Minor / The Nile Song / Crying Song / Up The Khyber / Green Is The Colour / Cymbaline / Party Sequence / Main Theme / Ibiza Bar / More Blues / Quicksilver / A Spanish Piece / Dramatic Theme.

     Quelques titres de l'album furent joués en concert comme ;
    Green is the colour, qui donner la mesure a careful with that axe eugene , le très beau Cymbaline , Main Theme from MORE en 1970 et le More Blues , dont la version la plus connue pour tous fans est celle de Montréal en 77'!

    UMMAGUMMA ;
    disque 1 ; live. Astronomy Dominé / Careful With That Axe, Eugene / Set The Controls For The Heart Of The Sun / A Saucerful Of Secrets

     disque 2 ; studio .   Sysyphus / Grantchester Meadows /Several Species Of Small Furry Animals Gathered Together In A Cave And Grooving With A Pict / The Narrow Way / The Grand Vizier's Garden Party.

    Lié au tout début des années 70, époque d’une diffusion et d’une reconnaissance importante du rock en France, « ummagumma « est resté longtemps le disque du PINK FLOYD le plus populaire par ici. Peut-être parce que le groupe, qui venait régulièrement dans ce pays, établissait lentement avec le public un contact réel, profond. La construction d’UMMAGUMMA est très originale : le premier album, live, est pratiquement l’exact contraire du second, bizarre puzzle expérimental. L’ensemble est intéressant à plusieurs titres. C’est d’abord un bilan strictement musical établi par le groupe après ses trois années d’existence : on retrouve, sur l’album live, une composition tirée de « The Piper at The Gates Of Dawn – Astronomy Dominé « et deux chansons de « A Saucerful of Secrets – Set The Controls for The Heart of The Sun et A Saucerful «, interprétées de façon nouvelle. Ces reprises, moins violentes, plus longues et éthérées que les titres originaux, font naître des sensations qui diffèrent de celles qu’engendraient ces derniers. Mais surtout, la structure interne de ces longues pièces, la dynamique centrale qui lie les titres entre eux, constituent une vraie révolution dans le rock de l’époque : UMMAGUMMA fut le premier disque anglais à prouver, sur le double plan artistique et commercial, qu’un certain rock s’exprimait désormais en « composition « savamment construite, et non plus en chansons de deux ou trois minutes. Techniquement, l’album live s’apparente aux toutes meilleures réalisations du genre qu’ait connu le rock, avec le très beau « Careful With That Axe, Eugene, titre rester jusque la inédit car jamais paru sur un album officiel, que l’on retrouve en version studio sur la compilation de 1971 « RELICS «. Ce morceaux sera d’ailleurs jouaient de nombreuse fois en concert, avec des versions parfois longues, comme celle de BOBLINGEN en 1972 ou le groupe le joue pendant une quinzaine de minutes, accompagner d’un discoure façon « Hitler » de notre ami WATERS. Une nouvelle version de UMMAGUMMA disque LIVE viens de paraître dernièrement avec un ‘ Careful ‘ Sans cri, une très belle interprétation de ‘A Saucerful ‘ et surtout la pièce rare, l'Interstellar Overdrive ‘ qui ne figure pas sur l’album de l’époque.
    En décembre 69, le groupe enregistre des sessions à ROME pour le film de Michelangelo Antonioni;    Zabriskie Point
     
     More Furious Madness Ummagumma        "Seuls 3 titres seront retenus par le réalisateur"
     
    Celui-ci un peu trop présent lors des séances d'enregistrement, jamais content, les morceaux pour lui étais souvent trop triste, ou trop fort !!
    À la fin, les titres retenus sont ; 
    - Heart Beat Pig Meat, un acoustique dans le tempo de MORE 
    - Crumbling Land , composition au style " Country " et enfin
    - Come In Number 51, Your Time Is Up , variation du fameux Careful With That Axe, eugene.

    More Furious Madness Ummagumma          
    C'est d'ailleurs ce titre qui servira de séquence finale au film sur fond d'image " l'explosion d'une villa dans le désert californien.
     
    Il existe depuis peut une compilation sur CD regroupant les titres non retenu pour le film.
    Le film sortira lui que le 3 février 1970.


    Le 14 avril, Pink Floyd présente au Royal Festival Hall de LONDRES ; "The Man and The Journey". 
    Sur l'affiche on peu lire ; 
    "The Massed Gadgets Of Auximenes......More Furious Madness From PINK FLOYD"

    The Man est composé de ;
      Daybreak ( grantchester meadows)
      Work/Afternoon (biding my time)
      Doing It (drum solo)
      Sleeping/Nightmare (cymbaline)
      Daybreak  part.2

    The Journey est composé de ;
      The Begining (green is the colour)
      Beset By Creatures Of The  Deep (careful with that axe, eugene
      The Narrow Way  part.3
      The Pink Jungle (pow R toc H)
      The Labyrinths Of Auximenes/Behold The Temple Of Light/The End Of The Begining (A Saucerful Of Secrets ) en rappel " Interstellar Overdrive. Suivant les Shows The Man , le rappel change ; le 26 Juin a LONDRES c'est Set The Controls qui termine le Concert.